Archive des tags | "Japon"

Tags: , , , , , ,

Harmonium de Koji Fukada

Publié le 31 mars 2017

Japon, 1h58.

Prix du Jury, Un Certain Regard, Cannes 2016

Dans une discrète banlieue japonaise, Toshio et sa femme Akié mènent une vie en apparence paisible avec leur fille. Un matin, un ancien ami de Toshio se présente à son atelier, après une décennie en prison. A la surprise d’Akié, Toshio lui offre emploi et logis. Peu à peu, ce dernier s’immisce dans la vie familiale, apprend l’harmonium à la fillette, et se rapproche doucement d’Akié.

Première sélection cannoise d’un Japonais à suivre ( »Au revoir l’été », « Sayonara ») et fan de Rohmer, ce drame moral combine péripéties éprouvantes et réalisme de haute tenue. Les comédiens, dont l’élégant Tadanobu Asano, qui vient de tourner avec Martin Scorsese, sont magistraux.(Le Journal du Dimanche)

Commentaires (0)

Tags: , , , , , ,

Notre Petite Soeur de Hirokasu Kore-Eda

Publié le 01 mars 2016

Japon, 2h07,

Trois sœurs, Sachi, Yoshino et Chika, vivent ensemble à Kamakura. Par devoir, elles se rendent à l’enterrement de leur père, qui les avait abandonnées une quinzaine d’années auparavant. Elles font alors la connaissance de leur demi-sœur, Suzu, âgée de 14 ans. D’un commun accord, les jeunes femmes décident d’accueillir l’orpheline dans la grande maison familiale…

Avec l’art qu’il a, très japonais, du minimalisme, Kore-Eda offre un film bouleversant, tout d’élégance et de délicatesse.(Ouest France)

Commentaires (0)

Tags: , , , , ,

Vers l’autre rive de Kiyoshi Kurosawa

Publié le 28 octobre 2015

Japon, 2h07

Prix « un certain regard » Cannes 2015

Au cœur du Japon, Yusuke convie sa compagne Mizuki à un périple à travers les villages et les rizières. A la rencontre de ceux qu’il a croisés sur sa route depuis ces trois dernières années, depuis ce moment où il s’est noyé en mer, depuis ce jour où il est mort. Pourquoi être revenu?

Devant des scènes aussi stupéfiantes, il apparaît combien Kurosawa, toujours à la recherche de nouvelles voies, forge un art solitaire, à la fois poétique et théorique. (Cahiers du Cinéma)

L’apparent classicisme de la mise en scène de Kurosawa, majestueuse et tranquille, dissimule une sismographie émotionnelle dont on ressort bouleversé. (Cinema.arte.tv)

Commentaires (0)

Tags: , , , , , , , ,

La Maison au Toit Rouge de Yoji Yamada

Publié le 23 juin 2015

Japon, 2h16.

Ours d’Argent Meilleure Actrice, Berlin 2015

Japon, 1936. Taki quitte sa campagne natale pour travailler comme bonne dans une petite maison bourgeoise en banlieue de Tokyo. C’est le paisible foyer de Tokiko, son mari Masaki et leur fils de 6 ans. Mais quand Ikatura, le nouveau collègue de Masaki, rentre dans leurs vies, Tokiko est irrésistiblement attirée par ce jeune homme délicat, et Taki devient le témoin de leur amour clandestin. Alors que la guerre éclate, elle devra prendre une terrible décision. Soixante ans plus tard, à la mort de Taki, son petit neveu Takeshi trouve dans ses affaires une enveloppe scellée qui contient une lettre. Il découvre alors la vérité sur ce secret si longtemps gardé.

Film à l’érotisme et à l’homosexualité latents, au pouvoir d’évocation comparable à celui d’une estampe, « La Maison… » déborde d’enjeux en apparence minuscules qui déclenchent des bourrasques intimes qu’on n’avait pas vu venir.(Première)

Un film tout de délicatesse et de sensibilité (Le Dauphiné Libéré)

Commentaires (0)

Tags: , , , , , , , , , , , ,

Still the Water de Naomi Kawase

Publié le 05 décembre 2014

Japon 1h50

Sur l’île d’Amami, les habitants vivent en harmonie avec la nature, ils pensent qu’un dieu habite chaque arbre, chaque pierre et chaque plante. Un soir d’été, Kaito, découvre le corps d¹un homme flottant dans la mer, sa jeune amie Kyoko va l’aider à percer ce mystère. Ensemble, ils apprennent à devenir adultes et découvrent les cycles de la vie, de la mort et de l’amour.

Splendeur visuelle, ce poème cinématographique est la plus belle réussite de Naomi Kawase et l’un des chocs esthétiques du Festival de Cannes 2014.(aVoiraLire.com)

Naomi Kawase ou l’art de filmer avec une extrême délicatesse ce que les êtres partagent au quotidien, ce qui leur est familier et naturel : moments fugitifs, changements imperceptibles, bruissement d’herbes folles, mugissement des flots, nature en colère, climats sonores, textures de voix. (La Voix du Nord)



Commentaires (0)

Tags: , , , ,

Like Someone in Love de Abbas Kiarostami

Publié le 11 novembre 2012

Le film présente les relations inattendues qui se tissent de nos jours dans une grande ville du Japon entre un vieil universitaire très cultivé, une séduisante étudiante qui se prostitue pour payer ses études et un jeune homme violemment jaloux…

Le cinéaste iranien Abbas Kiarostami se rend fréquemment au Japon pour présenter ses films, qui y rencontrent un grand succès. C’est pourquoi il a décidé de tourner son dernier film dans ce pays.

« Like Someone in Love est une escapade miraculeuse au Japon, un moment de pure grâce, aussi élégant, aérien, qu’une délicate estampe. »
TRANSFUGE

« Like Someone in Love est un film à l’indéniable charme, qui infuse lentement en soi. Mais force est de constater que c’est sa douce et délicate musicalité qui perdure. » LES FICHES DU CINEMA

Commentaires (0)

Tags: , , , ,

I Wish – Nos vœux secrets de Hirokazu Kore Eda

Publié le 14 mai 2012

Lors du divorce de leurs parents, deux jeunes frères sont séparés. Koichi part vivre avec sa mère chez ses grands-parents à Kagoshima, alors que Ryunosuke vit avec leur père à Fukuoka. Quand les deux garçons apprennent qu’une nouvelle ligne de train à grande vitesse s’ouvrira bientôt pour relier les deux villes, ils se mettent à rêver de réunir à nouveau leur famille …

I wish est le nouveau film du grand cinéaste japonais Hirokazu Kore Eda qui a réalisé Nobody knows (2004) et Still walking (2008)

« Kore-Eda fait du voyage des enfants une rencontre avec la magie du monde qui s’ouvre à eux, mais, en même temps, une prise de conscience de la réalité et de ses limites. » TELERAMA

 » Kore-Eda filme cette chronique enfantine avec une grâce bouleversante.  » STDIOCINELIVE

Commentaires (0)

Tags: , , , ,

La Ballade de L’impossible de Tran Anh Hung

Publié le 23 mai 2011

Tokyo, fin des années 60. Kizuki, le meilleur ami de Watanabe, s’est suicidé. Watanabe quitte alors Kobe et s’installe à Tokyo pour commencer ses études universitaires. Alors qu’un peu partout, les étudiants se révoltent contre les institutions, la vie de Watanabe est bouleversée quand il retrouve Naoko, ancienne petite amie de Kizuki. Fragile et repliée sur elle-même, Naoko n’a pas surmonté la mort de Kizuki. Les deux jeunes gens se rapprochent l’un de l’autre , mais Naoko disparaît sans laisser de traces. Watanabe a du mal à oublier la perte inexplicable de ce premier amour…

Le cinéaste vietnamien Tran Anh Hung a tourné au Japon ce nouveau film, après ses chefs d’œuvre A la verticale de l’été et l’Odeur de la papaye verte.

 » Mise en scène avec délicatesse et maîtrise, cette étrange romance mêlant sexualité, deuil, culpabilité et rédemption se révèle aussi envoûtante que le In the Mood for Love de Wong Kar-wai.  »
LE FIGAROSCOPE

Commentaires (0)

Sondage

  • Quelle comédie musicale pour la séance du 9 février 2015 (sous réserve de disponibilité) ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...