Archive des tags | "Iran"

Tags: , , ,

Avant la Fin de l’Eté de Maryam Goormaghtigh

Publié le 13 septembre 2017

France, 1h20.

Après 5 ans d’études à Paris, Arash ne s’est pas fait à la vie française et a décidé de rentrer en Iran. Espérant le faire changer d’avis, ses deux amis l’entraînent dans un dernier voyage à travers la France.

Un film comme une virée en stop sur la route des vacances, un road-movie solaire et nonchalant aux côtés d’un trio épatant de naturel et de sincérité, une épopée ordinaire et fraternelle qui distille une poésie discrète et une chaleur humaine réconfortante.(Utopia Bordeaux)

Entre fiction et docu, les dernières semaines françaises d’un Iranien que ses amis veulent convaincre de ne pas rentrer. Subtil et nostalgique.(Libération)

Commentaires (0)

Tags: , , , , , ,

Le Client de Asghar Farhadi

Publié le 31 mars 2017

Iran,  2h03.

Oscar du meilleur film étranger 2017

Prix du scénario et interprétation masculine Cannes 2016

Contraints de quitter leur appartement du centre de Téhéran en raison d’importants travaux menaçant l’immeuble, Emad et Rana emménagent dans un nouveau logement. Un incident en rapport avec l’ancienne locataire va bouleverser la vie du jeune couple.

Le cinéaste et scénariste se montre un architecte hors-pair, qui met au point une mécanique implacable et, à partir de situations quotidiennes, installe des moments de suspense et crée un récit qui tient le spectateur en haleine du début à la toute fin.(Le Nouvel Obs)

Fahradi continue de creuser les strates d’une société iranienne assise entre deux chaises : la force de la tradition et la tentation de basculer dans l’Iran de demain. (Le Parisien)

Commentaires (0)

Tags: , , , , ,

No Land’s Song de Ayat Najafi

Publié le 11 avril 2016

Allemagne, France, 1h35.

En Iran, depuis la révolution de 1979, les femmes n’ont plus le droit de chanter en public en tant que solistes. Une jeune compositrice, Sara Najafi, avec l’aide de trois artistes venues de France (Elise Caron, Jeanne Cherhal et Emel Mathlouthi), va braver censure et tabous pour tenter d’organiser un concert de chanteuses solo.


« No land’s song se vit presque comme un film d’aventure, avec du suspens, des rebondissements et des déceptions, avec des instants de grâce nés de l’extraordinaire beauté des voix et de la musique iranienne et de très forts moment de partage que seule la langue commune de la musique sait faire naître. »(Utopia bordeaux)

Commentaires (0)

Tags: , , , , , , , , , , ,

Taxi Teheran de Jafar Panahi

Publié le 04 mai 2015

Iran, 1h22.

Ours d’or, BERLIN 2015

Hommes et femmes, jeunes et vieux, riches et pauvres, traditionalistes et modernistes, vendeur de vidéo pirates et défenseur des droits de l’homme, se retrouvent tour à tour assis sur le siège passager d’un conducteur inexpérimenté. Le film présente un portrait de Téhéran, la capitale iranienne, filmé depuis un taxi conduit par Panahi, et dont les passagers sont des personnalités sociales et politiques iraniennes ainsi qu’une femme transportant un poisson rouge dans un sac en plastique, rappelant celui de son film Le ballon blanc. Comme ses deux films précédents, Ceci n’est pas un film et Pardé le film a été produit malgré l’interdiction de réaliser des films pour une période de vingt ans.

Une caméra, une voiture, une poignée d’acteurs… pas besoin de plus pour signer ce qui restera comme l’un des meilleurs films de l’année.(Filmdeculte)

Quel film fascinant ! Drôle, indispensable, diaboliquement intelligent.(Positif)

Commentaires (0)

Tags: , , ,

Les enfants de Belle Ville de Asghar Farhadi

Publié le 19 septembre 2012

Akbar, un jeune iranien de 18 ans est en prison, condamné à mort pour un meurtre qu’il a commis deux ans auparavant. Il attend son exécution. Son meilleur ami et sa sœur vont tenter d’obtenir le pardon du père de sa victime, seul moyen pour le condamné d’échapper à la sentence…

Asghar FARHADI est le réalisateur du film remarquable UNE SEPARATION. Ce film, qui date de 2004 et précède A PROPOS D’ELLY (2009), permet de compléter la connaissance de son œuvre.

 » On reconnaît la signature du talentueux cinéaste ¬passé maître dans l’art du questionnement, sans jamais tomber dans le manichéisme. » LE FIGARO

 » une histoire de crime passionnel et de peine de mort où il est moins question de justice et de réparation que de résolution de dilemmes moraux.  » 20 MINUTES

Commentaires (0)

Tags: , , ,

Au Revoir de Mohammad Rasoulov

Publié le 20 février 2012

Dans l’Iran d’aujourd’hui, une jeune avocate se voit retirer sa licence d’exercer. Elle est enceinte de quelques mois. Elle vit seule car son mari journaliste a dû se réfugier dans la clandestinité. Traquée par les autorités de son propre pays où elle se sent comme une étrangère, elle décide de fuir…

Le cinéaste n’a pas pu se rendre au Festival de Cannes où Au revoir a reçu un excellent accueil.

 » Au revoir suit, avec une violence froide assez sidérante, le combat de cette femme enceinte qui cherche à fuir son pays.  » PREMIERE

« Sans cris ni brutalités, une mise en scène d’une radicalité et d’une intelligence rares fait exploser à l’écran l’essence de l’oppression politique.  » LE MONDE

Commentaires (0)

Tags: , , ,

Une Séparation de Asghar Ferhagi

Publié le 23 janvier 2012

Lorsque sa femme le quitte, Nader engage une aide-soignante pour s’occuper de son père malade. Il ignore alors que la jeune femme est enceinte et a accepté ce travail sans l’accord de son mari, un homme psychologiquement instable…

« Scène après scène, le spectateur est bousculé dans ses certitudes. Entre surprise et compassion, il bascule grâce à une dramaturgie impeccable qui fait de chaque scène un moment quasi inoubliable. » STUDIOCINELIVE

 » Une Séparation est surtout un film extrêmement physique, tendu, électrique, plongeant ses acteurs (tous extraordinaires d’intensité) et sa fiction dans le bain bouillonnant de la société iranienne réelle.  » LES INROCKS

Commentaires (0)

Tags: , , , , ,

Copie conforme de Abbas Kiarostami

Publié le 23 juin 2010

James, un écrivain quinquagénaire anglo-saxon, donne en Italie, à l’occasion de la sortie de son dernier livre, une conférence ayant pour thème les relations étroites entre l’original et la copie dans l’art. Il rencontre une jeune femme d’origine française, galeriste. Ils partent ensemble pour quelques heures à San Gimignano, petit village près de Florence. Comment distinguer l’original de la copie, la réalité de la fiction ?

Commentaires (0)

Tags: , , ,

Les chats persans de Bahman Ghobadi

Publié le 07 février 2010

A leur sortie de prison, deux jeunes musiciens iraniens décident de monter un groupe underground. Lassés de ne pas pouvoir s’exprimer librement dans leur pays, ils tentent de se procurer clandestinement des papiers pour rejoindre l’Europe. Hamed les accompagne dans leurs démarches, et ils parcourent Téhéran à la rencontre d’autres musiciens, essayant de les convaincre de quitter le pays avec eux et de monter un grand concert clandestin pour financer leur fuite.

Le cinéaste kurde iranien Bahman Ghobadi, qui est venu à Bernay présenter Les tortues volent aussi, explique la démarche de son dernier film : « je tente de m’approcher du rythme et du dynamisme de la vie mouvementée de Téhéran. J’ai voulu montrer la capitale sous un angle différent. La musique et notamment les textes des chansons ont influencé le rythme des Chats Persans ». Il compare les jeunes musiciens à des chats persans, qu’il affectionne : « Je les compare aux jeunes protagonistes de mon film, sans liberté et obligés de se cacher pour jouer de la musique. » Le film a été tourné à Téhéran sans autorisation et dans l’urgence. Il ne sortira pas en Iran.

 » Film tendu, agité, entier, Les chats persans puise son énergie autant dans l’ironie que dans l’engagement. Cet envers de la ville devient alors un espace de résistance où s’incarne l’esprit des personnages. » POSITIF

Commentaires (0)

Sondage

  • Quelle comédie musicale pour la séance du 9 février 2015 (sous réserve de disponibilité) ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...