Archive des tags | "drame"

Tags: , , , , , ,

La Fille Inconnue de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Publié le 24 novembre 2016

Belgique, 1h46.

Jenny, jeune médecin généraliste, se sent coupable de ne pas avoir ouvert la porte de son cabinet à une jeune fille retrouvée morte peu de temps après. Apprenant par la police que rien ne permet de l’identifier, Jenny n’a plus qu’un seul but : trouver le nom de la jeune fille pour qu’elle ne soit pas enterrée anonymement, qu’elle ne disparaisse pas comme si elle n’avait jamais existé.

Comme toujours chez les Dardenne, l’information est donnée de biais, l’air de rien, en commentaire. Tout comme la tension du drame policier se ressent de manière insidieuse, l’état des lieux social n’est qu’un effet secondaire de la ligne principale, et non pas un discours en propre. C’est la marque des Dardenne, d’un cinéma encore non renouvelé mais capable de générer une tension morale, policière et sociale dans un même geste d’une apparente simplicité. Critokat.com

Commentaires (0)

Tags: , , , , , ,

Diamant noir de Arthur Harari

Publié le 04 juillet 2016

France, 1h 55.

Pier Ulmann vivote à Paris, entre chantiers et larcins qu’il commet pour le compte de Rachid, sa seule « famille ». Son histoire le rattrape le jour où son père est retrouvé mort dans la rue, après une longue déchéance. Bête noire d’une riche famille de diamantaires basée à Anvers, il ne lui laisse rien, à part l’histoire de son bannissement par les Ulmann et une soif amère de vengeance.

Ce polar est un pur joyau, vraiment bien taillé, à plusieurs facettes, passionnant, impur souvent, prenant de bout en bout. Il devrait imposer définitivement le jeune Niels Schneider, remarquable.(Le Parisien)

Variation noire et contemporaine sur le thème de Hamlet, il traite de la vengeance, bien sûr, mais aussi du destin et du libre arbitre.(Première)

Commentaires (0)

Tags: , , ,

Gabrielle de Louise Archambault

Publié le 25 novembre 2013

Partenariat avec les associations Autour des Williams et Trisomie21 (Eure)

Gabrielle et Martin sont des jeunes gens « différents ». Handicapés mentaux, ils ont réussi à trouver un équilibre au centre de loisirs dans la chorale «Les Muses de Montréal». Tandis qu’ils se préparent à un spectacle important mettant en vedette Robert Charlebois, ils voudraient vivre pleinement leur romance. Malgré la compréhension des intervenants, la mère de Martin s’inquiète et refuse quant à elle que son fils et Gabrielle consomment leur amour…

« Quel beau film, sobre, vivant, drôle et juste. Leçon d’humilité, de respect, de liberté, de vie, tout simplement.»  (Utopia Bordeaux)

Commentaires (0)

Tags: , ,

La Bataille de Solferino de Justine Triet

Publié le 25 novembre 2013

6 mai 2012, Solférino. Laetitia, journaliste télé, couvre les présidentielles. Mais débarque Vincent, l’ex, pour voir leurs filles. Gamines déchaînées, baby-sitter submergé, amant vaguement incrust, avocat misanthrope, France coupée en deux : c’est dimanche, tout s’emmêle, rien ne va plus !

« Comédie flippée, proche parfois d’ »After Hours » de Scorsese, sur une journée tournant au cauchemar, « La Bataille de Solférino » est également un film épique mêlant amour et politique. » (Cahiers du Cinéma)

« La cinéaste cherche (et trouve) la formule du cinéma qui possède la même intensité qu’un concert rock. Quelque chose qui ne soit pas lissé, qui soit craché ou bégayé. » (Libération)

Commentaires (0)

Tags: , , , ,

La Vie d’Adèle – Chapitres (1 et 2) de Abdellatife Kechiche

Publié le 25 novembre 2013

Palme d’Or –Festival de Cannes 2013

À 15 ans, Adèle ne se pose pas de question : une fille, ça sort avec des garçons. Sa vie bascule le jour où elle rencontre Emma, une jeune femme aux cheveux bleus, qui lui fait découvrir le désir et lui permettra de s’affirmer en tant que femme et adulte. Face au regard des autres Adèle grandit, se cherche, se perd, se trouve…

Interdit aux moins de 12 ans avec avertissement

« Les presque trois heures de « La Vie d’Adèle » passent sans qu’on y prenne garde, qui décrivent et retracent l’amour de deux jeunes femmes, l’une artiste, l’autre institutrice. Le cinéma de Kechiche, flamboyant et radical raisonné et exalté, est sans pareil aujourd’hui.»  (Le Nouvel Observateur)

Commentaires (0)

Tags: , , ,

Omar de Hany Abu-Assad

Publié le 25 novembre 2013

Omar vit en Cisjordanie. Habitué à déjouer les balles des soldats, il franchit quotidiennement le mur qui le sépare de Nadia, la fille de ses rêves et de ses deux amis d’enfance, Tarek et Amjad. Les trois garçons ont décidé de créer leur propre cellule de résistance et sont prêts à passer à l’action. Leur première opération tourne mal.
Capturé par l’armée israélienne, Omar est conduit en prison. Relâché contre la promesse d’une trahison, Omar parviendra-t-il malgré tout à rester fidèle à ses amis, à la femme qu’il aime, à sa cause?

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

« Un film palestinien engagé mais pas manichéen, qui sait jouer des complexités et ambiguïtés des hommes et de la politique.. »  (Les Inrocks)

Film d’une force émotionnelle sans pareille (…). On a rarement aussi bien vu en action la solidarité ici en jeu (…). Pour une fois, les Palestiniens ne se limitent pas à une façade militante aseptisée. Ils sont faits de chair et de sang, de désirs et de contradictions. Grâce en soit rendue au cinéaste. (L’Humanité)

Commentaires (0)

Tags: , , ,

Inside Llewyn Davis de Ethan et Joël Coen

Publié le 25 novembre 2013

Inside Llewyn Davis raconte une semaine de la vie d’un jeune chanteur de folk dans l’univers musical de Greenwich Village en 1961. Alors qu’un hiver rigoureux sévit sur New York, le jeune homme, sa guitare à la main, lutte pour gagner sa vie comme musicien et affronte des obstacles qui semblent insurmontables, à commencer par ceux qu’il se crée lui-même. Des cafés du Village à un club désert de Chicago, ses mésaventures le conduisent jusqu’à une audition pour le géant de la musique Bud Grossman…

« Avec ses dialogues irrésistibles et ses personnages improbables, il y a du Woody Allen dans cette comédie douce-amère, drôle et généreuse, grave et émouvante.» (Le Journal du Dimanche)

Commentaires (0)

Tags: , , ,

Alabama Monroe de Felix Van Groeningen

Publié le 25 novembre 2013

Didier et Élise vivent une histoire d’amour passionnée et rythmée par la musique. Lui, joue du banjo dans un groupe de Bluegrass Country et vénère l’Amérique. Elle, tient un salon de tatouage et chante dans le groupe de Didier. De leur union fusionnelle naît une fille, Maybelle…

« On tient là un miracle en marche qui enchante, broie, émerveille, terrasse. Et laisse le spectateur occupé à recoudre son cœur. » (Métro)

« Film bouleversant (…), « Alabama Monroe », à la photographie remarquable, possède une lumière et un ton singuliers, à la croisée entre l’Amérique et le pays flamand, la romance et le drame, la légèreté et la noirceur. » (La Croix)

Commentaires (0)

Tags: , , ,

Ini Avan, Celui qui revient de Asoka Handagama

Publié le 14 octobre 2013

Après deux ans passés dans un camp, un ex combattant de l’armée rebelle vaincue retourne dans son village. Il y retrouve la femme qu’il a aimée, et entreprend de revenir à une existence normale. Mais les haines et les fantômes du passé le rattrapent…Une rencontre inattendue va-t-elle tout changer de son destin ?

Coupable, aux yeux des villageois, d’avoir survécu, il est très vite rattrapé par les haines et les fantômes du passé. Une rencontre inattendue va peut-être changer le cours de son destin.

« Un film pour le moins insolite (…) mélange de tragédie et de fantaisie, de mélancolie et d’humour, et à la très grande beauté plastique (…). » (Le Monde)

« C’est une histoire forte de rescapé poursuivi par la culpabilité, un mélodrame soigné et sensuel, que nous livre ce réalisateur sri lankais, aussi reconnu que controversé dans son pays. » (Télérama)

Commentaires (0)

Tags: , , , ,

La Grande Belleza de Paolo Sorrentino

Publié le 09 juillet 2013

Rome dans la splendeur de l’été. Jep Gambardella – un bel homme au charme irrésistible est de toutes les soirées et de toutes les fêtes, son esprit fait merveille et sa compagnie recherchée. Revenu de tout, Jep rêve parfois de se remettre à écrire, traversé par les souvenirs d’un amour de jeunesse auquel il se raccroche.

« Satire de la décadence et confession intime, ce film ensorcèle par son élégance, émeut par son sentiment. » – Positif

Commentaires (0)

Sondage

  • Quelle comédie musicale pour la séance du 9 février 2015 (sous réserve de disponibilité) ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...