Archive des tags | "Belgique"

Tags: , , , , , ,

La Fille Inconnue de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Publié le 24 novembre 2016

Belgique, 1h46.

Jenny, jeune médecin généraliste, se sent coupable de ne pas avoir ouvert la porte de son cabinet à une jeune fille retrouvée morte peu de temps après. Apprenant par la police que rien ne permet de l’identifier, Jenny n’a plus qu’un seul but : trouver le nom de la jeune fille pour qu’elle ne soit pas enterrée anonymement, qu’elle ne disparaisse pas comme si elle n’avait jamais existé.

Comme toujours chez les Dardenne, l’information est donnée de biais, l’air de rien, en commentaire. Tout comme la tension du drame policier se ressent de manière insidieuse, l’état des lieux social n’est qu’un effet secondaire de la ligne principale, et non pas un discours en propre. C’est la marque des Dardenne, d’un cinéma encore non renouvelé mais capable de générer une tension morale, policière et sociale dans un même geste d’une apparente simplicité. Critokat.com

Commentaires (0)

Tags: , , ,

Alabama Monroe de Felix Van Groeningen

Publié le 25 novembre 2013

Didier et Élise vivent une histoire d’amour passionnée et rythmée par la musique. Lui, joue du banjo dans un groupe de Bluegrass Country et vénère l’Amérique. Elle, tient un salon de tatouage et chante dans le groupe de Didier. De leur union fusionnelle naît une fille, Maybelle…

« On tient là un miracle en marche qui enchante, broie, émerveille, terrasse. Et laisse le spectateur occupé à recoudre son cœur. » (Métro)

« Film bouleversant (…), « Alabama Monroe », à la photographie remarquable, possède une lumière et un ton singuliers, à la croisée entre l’Amérique et le pays flamand, la romance et le drame, la légèreté et la noirceur. » (La Croix)

Commentaires (0)

Tags: , , , ,

Au delà des Collines de Cristian Mungiu

Publié le 25 février 2013

Alina revient d’Allemagne pour y emmener Voichita, la seule personne qu’elle ait jamais aimée et qui l’ait jamais aimée. Mais Voichita a rencontré Dieu et en amour, il est bien difficile d’avoir Dieu comme rival.

Par la qualité de son écriture, la rigueur et la beauté de ses images, la maestria de ses plans-séquences et son brillant casting, Au delà des collines pouvait lui aussi prétendre à la palme d’or (Positif)

Rigueur de la mise en scène, tension de la narration (…) actrices incroyables (…) « Au-delà des collines » témoigne une fois encore du talent du cinéaste roumain. (Les Inrocks)

Commentaires (0)

Tags: , , , ,

De Rouille et d’Os de Jacques Audiard

Publié le 23 janvier 2013

Ça commence dans le Nord. Ali doit s’occuper de son fils, Sam, 5 ans, qu’il connaît à peine. Sans domicile, sans argent et sans amis, Ali trouve refuge chez sa sœur à Antibes. A la suite d’une bagarre dans une boîte de nuit, son destin croise celui de Stéphanie. Il la ramène chez elle et lui laisse son téléphone. Il est pauvre ; elle est belle et pleine d’assurance.Tout les oppose. Stéphanie est dresseuse d’orques au Marineland. Il faudra que le spectacle tourne au drame pour qu’un coup de téléphone dans la nuit les réunisse à nouveau. Quand Ali la retrouve, la princesse est tassée dans un fauteuil roulant : elle a perdu ses jambes et pas mal d’illusions.

Commentaires (0)

Tags: , , ,

Hasta la vista de Geoffroy Enthoven

Publié le 14 mai 2012

Philip, un paraplégique flamand veut partir en Espagne avec ses amis Jozef, presque aveugle, et Lars, cancéreux, pour bénéficier des services de prostituées spécialisées dans les handicapés. Claude, une francophone obèse au passé trouble, va les accompagner. Mais les parents des trois malades, inquiets de leur disparition, partent les chercher à Oslo sur de fausses informations…

 » Comme Intouchables, ce road-movie (basé, lui aussi, sur une histoire vraie) ne sombre jamais dans le pathos et réussit à désamorcer la gravité de son sujet grâce à un humour drôle et grinçant. « LE JOURNAL DU DIMANCHE

 » Hasta La Vista, du Flamand Geoffrey Enthoven, réussit cette hybridation un peu folle des enjeux du teen-movie (sexe, défonce et mauvais esprit) avec le drame lié au handicap, dont il ne force jamais le trait ni ne tait la douleur.  » LESINROCKS

Commentaires (0)

Tags: , , ,

Le Tableau de Jean-François Laguionie

Publié le 22 janvier 2012

Un peintre a laissé un tableau inachevé, pour des raisons inconnues . Le décor représente un château, des jardins fleuris et une forêt menaçante. Dans ce tableau vivent les Toupins entièrement peints, les Pafinis auxquels il manque quelques couleurs et les reufs simplement esquissés . S’estimant supérieurs, les Toupins prennent le pouvoir, chassent les Pafinis du château et asservissent les reufs. Persuadées que seul le Peintre peut ramener l’harmonie en finissant le tableau, trois personnes décident de partir à sa recherche…

 » Film d’aventure pour enfants de tous âges, Le Tableau est un conte philosophique d’un raffinement unique.  » POSITIF

 » Un bijou d’animation, étincelant de mille splendides idées créatrices.  » STUDIOCINELIVE

Commentaires (0)

Tags: , , , , ,

Le Cochon de Gaza de Sylvain Estibal

Publié le 18 janvier 2012

Après une tempête, Jafaar, un pêcheur palestinien de Gaza, remonte par hasard dans ses filets un cochon tombé d’un cargo. Décidé à se débarrasser de cet animal impur, il essaie toutefois de le vendre afin de gagner un peu d’argent …

Le cinéaste explique le propos de son film : « l’envie de changer les choses, de redonner de l’oxygène, de faire rire les deux camps, israélien comme palestinien, en montrant l’absurdité de la situation, en l’abordant sous un angle humain et burlesque, sans agressivité . Ce que j’exprime dans mon film, c’est une révolte contre les représentations sclérosées, l’envie de secouer des discours politiques trop figés pour revenir au destin d’un simple individu. Dans le film, ce qui unit les deux camps, c’est le rejet commun du cochon. Le cochon devient alors le passeur, le lien entre les deux communautés. »

 » Le Cochon De Gaza s’inscrit dans cette précieuse catégorie des films qui savent divertir, tout en se situant dans une actualité brûlante.  » METRO

Commentaires (0)

Tags: , , ,

De bon matin de Jean-Marc Moutout

Publié le 26 novembre 2011

Un lundi matin, Paul, un employé banal âgé de cinquante ans, se rend à la Banque Internationale de Commerce et de Financement, où il travaille comme chargé d’affaires. Il s’introduit dans une salle de réunion et abat avec une arme à feu deux de ses supérieurs. Puis il s’enferme dans son bureau et, en attendant son arrestation, il revoit les évènements qui l’ont conduit à commettre ce double meurtre…

 » L’effet puzzle des souvenirs est sidérant, rapprochant des faits éloignés dans le temps, entrechoquant les bonheurs et les malheurs. Au plus près du corps de Paul, le film autopsie, fouille, charcute. Et exhume le portrait du monde du travail.  » PREMIERE

 » Darroussin est extraordinairement touchant dans ce film sur le malaise dans l’entreprise qui rappelle les suicides à France Télécom. Une analyse d’une efficacité glaciale, presque chirurgicale.  » LE FIGAROSCOPE

Commentaires (0)

Tags: , , , ,

Le Gamin au vélo de Jean-Pierre et Luc Dardenne

Publié le 01 novembre 2011

SEANCE SPECIALE – En partenariat avec la Maison d’Enfants Saint Vincent de Paul et l’UNAPP

Grand Prix du festival de Cannes 2011

Cyril, un enfant 12 ans, cherche à tout prix à retrouver son père qui l’a placé provisoirement dans un foyer. Il rencontre par hasard Samantha, qui tient un salon de coiffure et qui accepte de l’accueillir chez elle pendant les week-ends. Mais Cyril ne voit pas l’affection que Samantha lui porte …

 » Les Dardenne filment l’émotion à l’état brut. On a envie de prendre dans ses bras ce gamin plein de rage. Le drame se fait miraculeusement conte de fées, grâce à l’intervention lumineuse et généreuse de Cécile De France. « 

Commentaires (0)

Tags: , ,

La Fée de Bruno Romy

Publié le 21 octobre 2011

Dom est veilleur de nuit dans un petit hôtel du Havre. Un soir, une femme arrive à l’accueil, sans valise, pieds nus. Elle s’appelle Fiona. Elle affirme à Dom qu’elle est une fée et lui demande de formuler trois souhaits. Le lendemain, deux des trois vœux sont réalisés mais la fée Fiona a disparu. Dom, tombé amoureux d’elle, se lance à sa recherche…

Bruno Romy, Fiona Gordon et Dominique Abel sont les réalisateurs et interprètes de l’Iceberg et de Rumba. Ils pratiquent un comique de l’absurde et un humour burlesque proches de l’univers poétique de Jacques Tati.

« Véritable poème burlesque nourri de tendresse et d’humour dont la naïveté et l’optimisme reposent sur une chorégraphie visuelle très élaborée, La Fée est un pur moment de bonheur ». TELECINEOBS

Commentaires (0)

Sondage

  • Quelle comédie musicale pour la séance du 9 février 2015 (sous réserve de disponibilité) ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...